Evenements

25/01/2021 | Belles Feuilles

Immigration : Un état des lieux lucide et sans concession

Didier LESCHI

Directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration

Dans ce grand dérangement: l’immigration en face, Didier Leschi se penche sur la question de l’immigration en France.

Didier Leschi est diplômé d’une maîtrise en droit privé et deux DEA en histoire contemporaine et en sciences politiques. Il débute sa carrière en tant que chargé de mission au cabinet du ministre de la Défense Jean-Pierre Chevènement. De 2004 à 2008, il est chef du bureau central des cultes au ministère de l’Intérieur. Par la suite, il devient chef du service de l’accès au droit et à la justice et de la politique de la ville à l’administration centrale du ministère de la justice de 2008 à 2013. Il devient préfet délégué pour l’égalité des chances auprès du préfet de la Seine-Saint- Denis puis Directeur général de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration.

L’immigration à la française : une exception européenne? 

A travers ce grand dérangement: l’immigration en face, l’ancien préfet exprime une réalité complexe qu’est l’immigration dans notre pays. Didier Leschi souligne, lors de la discussion avec les membres d’Aspen, la situation singulière de la France dans les processus migratoires qui a été largement liée à une situation de crise économique et industrielle où la politique de regroupement familial a alors été mise en place. Ce qui n’est pas le cas d’autres pays européens. Le directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration tient à noter que contrairement aux critiques régulièrement développées à l’égard des politiques migratoires françaises, le système français est beaucoup plus ouvert que celui de certains de ses voisins européens. La France ne conditionne pas la délivrance de visas à un certain niveau de langue en français par exemple, et est un des seuls pays à délivrer des titres de séjour pour des soins médicaux. La France offre également la gratuité des soins et des formations aux détenteurs d’un titre de séjour.

La maîtrise des flux migratoires par une approche adaptée et équilibrée de l’immigration

Cependant, ces avantages ont également des conséquences. Le manque de travail pour des jeunes ne disposant pas de formations solides ni de bonnes connaissances du français participe à une situation de précarité sociale et à une concentration des populations immigrées défavorisées sur certains territoires. De fait, Didier Leschi regrette le manque de politiques européennes migratoires communes car la France se retrouve confrontée à l’afflux de populations immigrées qui sont les « perdants du système migratoire européen ». En l’occurrence des populations moins formées qui ont d’abord été rejetées par l’Allemagne, la Suède, les Pays-Bas ou le Royaume-Uni. Or, si la France n’est pas ou plus la destination prioritaire des réfugiés et requérants d’asile, elle reste un pays d’immigration avec une forte affluence des populations venues du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne.

L’urgence de réformer les politiques d’immigration au sein de l’Union Européenne

Pour Didier Leschi, ces éléments conjoncturels réunis ne permettent pas d’offrir des perspectives d’avenir idéales aux populations immigrées et conduit dans certains cas, à un ressentiment à l’égard du pays d’accueil, favorisé par des prédicateurs religieux ainsi qu’un discours identitaire radical visant à structurer les diasporas que certains pays d’origine comme la Turquie utilisent depuis plusieurs années. Cette situation se détériorant, Didier Leschi préconise d’adopter de nouvelles politiques d’immigration, plus adaptées à notre situation économique, tout en restant ouvert à l’accueil de populations réfugiées. Selon lui, durcir les conditions d’obtention de titres de séjour par le biais de formations imposées, d’un niveau de langue requis et de contraintes économiques ne permettra sûrement pas de résoudre toutes les problématiques liées à l’intégration des populations immigrées, mais c’est un premier pas que les pouvoirs publics devraient considérer pour répondre aux préoccupations des français.

Pour aller plus loin …

LESCHI Didier

Ce grand dérangement: l’immigration en face,

(Tracts Gallimard, novembre 2020)

En savoir plus sur l’auteur : Didier Leschi

Actualités

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

"Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun"(interview de Jean-Luc Allavena dans Le Figaro, 40ème anniversaire d’Aspen)Dans le cadre du 40ème anniversaire, qui a réuni plus de 600 personnes à l’Institut de France, le Président d’Aspen France,...

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner autour de Jean-Marie Bockel Ancien Maire de Mulhouse À l’occasion d’un petit-déjeuner Europe-Afrique, Jean-Marie Bockel, Envoyé personnel du Président de la République, a partagé avec les membres et les invités de l’Institut ses orientations vis-à-vis...

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even...