Evenements

12/10/2020 | Belles Feuilles

Séparatisme, jihadisme dans les quartiers : d’où vient le mal

Hugo MICHERON

Enseignant français

Dans « Le jihadisme français : Quartiers, Syrie, prison » (Gallimard, Janvier 2020), l’enseignant-chercheur Hugo Micheron, souligne la nécessité de croiser les disciplines et de soutenir la recherche pour comprendre le phénomène du jihadisme en France.

Hugo Micheron, né en 1988, est un enseignant-chercheur français. En 2019, il obtient son doctorat en sciences politiques à l’École normale supérieure (ENS) pour préparer sa thèse sous la direction de Gilles Kepel. Sa thèse donnera suite à la publication de l’ouvrage “Le jihadisme français : quartiers, Syrie, prisons”. En septembre 2020, M. Micheron rejoint l’Université de Princeton en tant que chercheur postdoctoral à l’Institut d’études transrégionales.

Macron face à la question du jihadisme

Au cours de la discussion avec les membres d’Aspen, Hugo Micheron a apporté une réflexion sur le changement de posture du gouvernement au sujet de la radicalisation. Pour lui, le discours du Président de la république du 2 septembre 2020 est caractéristique d’un “abandon complet de la compréhension du phénomène jihadiste” en France. Pour lui, toutes les formes islamistes ne sont pas forcément séparatistes, contrairement à ce qu’affirme le Président de la République.

De l’extrême visibilité à la conquête souterraine

Lors de cette réunion Belles Feuilles, il insiste sur l’importance d’analyser l’écosystème jihadiste français afin de comprendre le phénomène jihadiste dans sa globalité et les stratégies politiques de ces groupes. Avec la perte de territoire de Daesh en Syrie, les noyaux jihadistes abandonnent la phase d’attaque, explique-t-il. Passer sous le radar est une façon de multiplier les adhérents et souder géographiquement la présence de cette communauté, ajoute le chercheur. L’approche scientifique d’Hugo Micheron a permis de réaliser une cartographie inédite du phénomène djihadiste en France.

Le jihadisme : grand oublié de la recherche contemporaine ?

Il est fondamental de comprendre les dynamiques de ces cellules, au-delà d’une logique purement sécuritaire, afin d’adapter les réponses politiques au problème. Hugo Micheron évoque la crise universitaire française, incapable de produire des analyses précises sur le phénomène. M. Micheron finit sa présentation avec une question : « Pourquoi l’académie s’est si peu intéressée au jihadisme français lors des cinq dernières années ? »

Pour aller plus loin …

MICHERON Hugo

Le Jihadisme français : Quartier, Syrie, Prisons

(Gallimard, 2020)

En savoir plus sur l’auteur : Hugo Micheron

Actualités

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

"Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun"(interview de Jean-Luc Allavena dans Le Figaro, 40ème anniversaire d’Aspen)Dans le cadre du 40ème anniversaire, qui a réuni plus de 600 personnes à l’Institut de France, le Président d’Aspen France,...

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner autour de Jean-Marie Bockel Ancien Maire de Mulhouse À l’occasion d’un petit-déjeuner Europe-Afrique, Jean-Marie Bockel, Envoyé personnel du Président de la République, a partagé avec les membres et les invités de l’Institut ses orientations vis-à-vis...

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even...