Evenements

11/03/2020 | Belles Feuilles

Capitalisme responsable et leadership : Les nouvelles préoccupations des décideurs

Jérôme CHARTIER

Ancien député français

 

A l’occasion d’une réunion Belles Feuilles, l’ancien député, Jérôme Chartier a partagé avec les membres d’Aspen sa vision du système économique actuel et s’interroge sur son évolution.

Jérôme Chartier, né le 14 novembre 1966 à Paris, est le fondateur des Entretiens de Royaumont, le premier rendez-vous annuel du débat et de la réflexion politique pour le monde francophone et francophile créé en 2003. L’année 1995 marque à la fois son élection comme maire de Domont et sa participation active à la campagne présidentielle victorieuse de Jacques Chirac.Membre de la commission des finances de l’Assemblée nationale de 2002 à 2017, il se voit confier le suivi budgétaire de domaines régaliens et est nommé rapporteur de quatre lois importantes. En février 2015, il s’engage dans la campagne de Valérie Pécresse et devient le responsable du projet de sa campagne pour l’élection régionale en Île-de-France. Il est ensuite élu sur la liste de Valérie Pécresse et devient 1er vice-président, chargé de l’économie et de l’emploi, du conseil régional d’Île-de-France.

Entreprise : un changement de politique? 

Face à l’hypermondialisation, la redéfinition des caractéristiques et du rôle des entreprises est devenue primordiale. Le fondateur des Entretiens de Royaumont affirme lors de cette discussion avec les membres d’Aspen que le modèle de l’entreprise telle que définie par Milton Friedman en 1970, est aujourd’hui caduc.

Le “système de demain”

Jérôme Chartier souligne l’incapacité grandissante des agents économiques à répondre aux grands enjeux de notre époque tels que le réchauffement climatique, le creusement des inégalités dans notre société, etc. Le changement est pourtant déjà au rendez-vous puisque la majorité des entreprises développent des politiques RSE qui mettent en avant la “raison d’être” des entreprises. Cependant, pour Chartier cela représente une infime partie des mesures à prendre pour arriver à bâtir le “système de demain”. Il est convaincu que cette transformation imaginée du système “ne peut qu’être capitaliste”. 

Comment redéfinir le rôle de l’entreprise dans une société en perpétuelle évolution? Comment entériner, dans la loi, la responsabilité nouvelle des dirigeants?

Actualités

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

"Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun"(interview de Jean-Luc Allavena dans Le Figaro, 40ème anniversaire d’Aspen)Dans le cadre du 40ème anniversaire, qui a réuni plus de 600 personnes à l’Institut de France, le Président d’Aspen France,...

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner autour de Jean-Marie Bockel Ancien Maire de Mulhouse À l’occasion d’un petit-déjeuner Europe-Afrique, Jean-Marie Bockel, Envoyé personnel du Président de la République, a partagé avec les membres et les invités de l’Institut ses orientations vis-à-vis...

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even...