Evenements

8/02/2023 | Des Hommes qui Lisent

Des Hommes Qui Lisent autour de Mathias Vicherat

Mathias VICHERAT

Directeur de l’Institut d’études politiques de Paris

 

L’institut Aspen France a reçu Mathias Vicherat, directeur de Sciences Po, afin d’évoquer les diverses influences culturelles qui ont forgé et nourri son engagement au service de l’école de la rue Saint-Guillaume.

Mathias Vicherat, né en 1978, est un haut fonctionnaire français. Après une classe préparatoire littéraire, il intègre Sciences Po. En parallèle, il obtient un DEA de science politique auprès de l’université Panthéon-Sorbonne ainsi qu’un DESS de gestion publique à l’université Paris-Dauphine. En 2000, il rejoint l’ENA (promotion Sédar- Senghor), dont sont également issus Emmanuel Macron, Sébastien Proto et Sibyle Veil. Dès ses années étudiantes, Mathias Vicherat fait preuve d’un sens fort de l’engagement. Il milite pour l’UNEF et travaille aux côtés de Jean-Luc Mélenchon. En 2017, Mathias Vicherat rejoint le Groupe SNCF où il occupe le poste de directeur général adjoint chargé du projet d’entreprise et de la communication puis Danone en 2019. En 2021, il est élu directeur de Sciences Po Paris par le conseil d’administration.

Un esprit curieux et attaché au pluralisme

Très attaché au pluralisme et à l’égalité des chances, qui font partie, selon lui de l’ADN de l’école de la rue Saint Guillaume, Mathias Vicherat a indiqué, devant les membres et invités de l’Institut, vouloir renforcer les liens avec le monde de la recherche, notamment en augmentant le nombre d’étudiants-chercheurs. Mathias Vicherat a, ensuite, abordé la question suivante : comment  la lecture permet-elle de renforcer l’esprit critique et de lutter contre la tyrannie du zapping et de l’immédiateté? Mais également, comment les écrivains, et les créateurs au sens large, nous donnent des outils pour « transformer nos convictions en capacités d’action » ?

Inspirations littéraires : de Proust, à la bande-dessinée

Parmi les auteurs, les genres, et les ouvrages, qui ont nourri son imaginaire et façonné son engagement, on trouve : les œuvres de Bruno Latour et de Barbara Cassin, « Les Mains du Miracle » de Joseph Kessel, les BDs de Jean-Marc Rochette ou encore « Un coup de hache dans la tête », de Raphaël Gaillard. 

“Nous avons tous besoin de fictionnel, que l’on peut nourrir de diverses expériences et récits” Mathias Vicherat

Actualités

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

"Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun"(interview de Jean-Luc Allavena dans Le Figaro, 40ème anniversaire d’Aspen)Dans le cadre du 40ème anniversaire, qui a réuni plus de 600 personnes à l’Institut de France, le Président d’Aspen France,...

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner autour de Jean-Marie Bockel Ancien Maire de Mulhouse À l’occasion d’un petit-déjeuner Europe-Afrique, Jean-Marie Bockel, Envoyé personnel du Président de la République, a partagé avec les membres et les invités de l’Institut ses orientations vis-à-vis...

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even...