Evenements

20/03/2019 | Belles Feuilles

Gilets jaunes : une contestation postmoderne?

Michel MAFFESOLI

Auteur français

Dans “Être postmoderne”, le sociologue Michel Maffesoli, questionne l’évolution des crises politiques et sociales en France. 

Michel Maffesoli, né en 1944, est un sociologue français. Ancien élève de Gilbert Durand, il est professeur à l’université Paris Descartes Sorbonne depuis août 1981. Michel Maffesoli a reçu le Grand Prix des Sciences Humaines de l’Académie Française en 1992 pour « La transfiguration du politique ». Il est Chevalier de la Légion d’honneur, des Palmes académiques, Officier du Mérite national et des Arts et Lettres, vice-président de l’Institut International de Sociologie fondé en 1893 par René Worms et membre de l’Institut Universitaire de France depuis septembre 2008.

Nous autres postmodernes

Philippe Muray, Mike Davis, Jean-Francois Lyotard ou encore Dany-Robert Dufour, de nombreux penseurs se sont interrogés sur la question de la postmodernité. Pour Michel Maffesoli, la postmodernité reste un concept aux contours vagues, destiné à désigner – faute de mieux – le monde incertain dont nous sommes les contemporains. Si il renonce à donner une définition définitive, Michel Maffesoli isole certains traits caractéristiques, selon lui, de l’ère postmoderne, comme le “passage du vertical à l’horizontal” ou encore le primat de l’émotion sur la raison et du vécu sur la théorie.

Les Gillets Jaunes : une contestation postmoderne ?

Pour Maffesoli, les gilets jaunes sont caractéristiques de l’ère postmoderne. En effet, cette crise, qui a pris à rebours les élites, est symptomatique du déphasage croissant du pouvoir constitué et de la puissance populaire, ainsi que de l’essoufflement de la démocratie représentative. Une autre clé de lecture, selon le penseur ? L’émergence du “tribalisme” postmoderne, concept qu’il avait lui même forgé, à la fin des années 80 : « Les gilets jaunes se rassemblent dans l’échange, l’entre-aide et la discussion. Ils sont nés du net activisme sans passer par la verticalité de partis et de syndicats paumés face à ce rassemblement improbable de tribus qui actualise ce que j’appelais le retour de la fragmentation tribale. » 

“Chaque changement d’époque connaît une période de troubles profonds, car les sociétés peinent à construire le modèle de régulation adapté, et notamment à formuler leur histoire, à trouver les mots justes pour décrire leur destin.” Michel Maffesoli

Pour aller plus loin …

MAFFESOLI Michel

 “Être Postmoderne”,

(Cerf, 2018)

Actualités

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

"Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun"(interview de Jean-Luc Allavena dans Le Figaro, 40ème anniversaire d’Aspen)Dans le cadre du 40ème anniversaire, qui a réuni plus de 600 personnes à l’Institut de France, le Président d’Aspen France,...

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner autour de Jean-Marie Bockel Ancien Maire de Mulhouse À l’occasion d’un petit-déjeuner Europe-Afrique, Jean-Marie Bockel, Envoyé personnel du Président de la République, a partagé avec les membres et les invités de l’Institut ses orientations vis-à-vis...

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even...