Evenements

17/01/2023 | Belles Feuilles

Ni là-bas, ni ailleurs : un Libanais à Paris

Sabyl GHOUSSOUB

Écrivain

 

Dans “Beyrouth-Sur-Seine”, l’écrivain, grand gagnant du prix Goncourt des Lycéens 2022, Sabyl Ghoussoub revient sur l’exil de ses parents en France. 

Sabyl Ghoussoub est né à Paris en 1988 au sein d’une famille libanaise immigrée à Paris à l’aube de la guerre civile. Après quelques années au Liban en tant que directeur du festival du film libanais de Beyrouth, il revient en France et se consacre à l’écriture et la photographie. Ses photographies sont publiées dans de grands journaux (The Guardian, Art Paper ou FotoRoom) et exposées à Paris, Beyrouth ou encore New York. En parallèle de ces activités, il est aussi journaliste et chroniqueur. Il collabore avec différents médias tels que Konbini Arts, Blind Magazine, Libération, L’Orient-Le Jour ou encore L’oeil de la Photographie.

Identité et Immigration

Lors de la discussion avec les membres de l’Institut Aspen, Sabyl Ghoussoub nous immerge dans le processus de rédaction d’un récit à valeur universelle portant sur l’identité et l’immigration qui a été plébiscité par les jurés du Goncourt des Lycéens 2022. Dans ce livre incisif et poétique, où se croisent de nombreux personnages de la diaspora libanaise, l’auteur livre une réflexion pleine d’humour sur la famille et la transmission. 

De la guerre civile libanaise au confort parisien

Le roman met en évidence les difficultés d’acclimatation des parents à leur nouvelle vie parisienne et de se détacher de leur terre natale. Les années passent, et de l’autre côté de la Méditerranée, le conflit s’intensifie. Au fil du temps, le Liban devient pour le jeune Sabyl (né en 1988) un objet de questionnement de plus en plus obsédant et problématique. Malgré la réticence de ses parents à évoquer leur jeunesse beyrouthine, il décide de les questionner pour mieux comprendre leur relation à ce pays qui, quelque part, ne les a jamais quittés.

 

Comment assumer sa double appartenance quand on est, comme Sabyl et sa famille, « ni là-bas, ni ailleurs »? Quelle part d’idéalisation pour ceux qui, comme ses parents, sont partis ? Et comment former une image juste d’un pays aux mille facettes, loin des récupérations politiques ?

 

“Je suis né à Beyrouth dans une rue de Paris”, Sabyl Ghoussoub

Pour aller plus loin …

Sabyl GHOUSSOUB

Beyrouth-sur-Seine

(Stock, 2022)

En savoir plus sur l’auteur : Sabyl Ghoussoub

Actualités

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

"Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun"(interview de Jean-Luc Allavena dans Le Figaro, 40ème anniversaire d’Aspen)Dans le cadre du 40ème anniversaire, qui a réuni plus de 600 personnes à l’Institut de France, le Président d’Aspen France,...

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner autour de Jean-Marie Bockel Ancien Maire de Mulhouse À l’occasion d’un petit-déjeuner Europe-Afrique, Jean-Marie Bockel, Envoyé personnel du Président de la République, a partagé avec les membres et les invités de l’Institut ses orientations vis-à-vis...

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even...