Evenements

3/10/2022 | Belles Feuilles

Écriture inclusive, ‘iel’ et troisième genre : assauts contre la langue ou aggiornamento nécessaire?

Sami BIASONI

Photographe

 

Dans Malaise dans la langue française, le philosophe issu de la promotion des Young European Leader 2021, Sami Biasoni met en avant les “inégalités” générées par l’écriture inclusive dans la langue française.

Sami Biasoni est docteur en philosophie de l’Ecole normale supérieure et diplômé en “Sciences Cognitives, ingénieur civil des télécommunications” de l’Ecole des Mines et de l’ESSEC. Il débute sa carrière en tant que directeur de cabinet de la Directrice adjointe de la Société Générale, en charge de l’innovation, de la transformation digitale et de la data, ainsi que de Secrétaire Général du pôle. Depuis 2012, il est également professeur chargé de cours à l’ESSEC où il enseigne la théSaorie des options et le trading de matières premières. Il est l’un des co-fondateurs de neo, lancé en 2020 : un média en ligne à succès qui mise sur une formule 100 % vidéo et réseaux sociaux. En 2021, son parcours est remarqué par les équipes d’Aspen qui lui offrent la possibilité de participer au programme Young Leader Européen.

L’écriture inclusive : sujet polémique 

Dans l’ouvrage “non-militant” Malaise dans la langue française, douze intellectuels opposés à cette évolution de notre langue ont livré leurs analyses du sujet. L’écriture “inclusive” qui vise à réduire les inégalités de genres a fait l’objet de beaucoup de controverses. Sami Biasoni dénonce une forme d’irresponsabilité des mouvements queer et woke à imposer l’écriture inclusive sur le reste de la société. 

Une écriture “inclusive” excluante? 

Selon Sami Biasoni, la langue doit rester vivante, et s’adapter, dans une certaine limite, aux usages, elle doit être protégée contre les tentatives de manipulation politique, qui contribuent à renforcer les antagonismes à l’œuvre dans notre société, et in fine, à exclure. Il souligne lors de la discussion avec les membres d’Aspen que la langue française est un bien commun et que la modifier nuirait à l’essence même du projet civilisationnel.. 

Comment protéger la langue française comme bien commun sans la figer ? Comment résister, collectivement, aux assauts des partis-pris militants au profit d’une « linguistique sérieuse et dépassionnée », comme le revendique Sami Biasoni ?

“La langue change en même temps que l’ère dans laquelle elle se trouve” Alain Rey

Pour aller plus loin …

Sami BIASONI

Malaise dans la langue française

(Cerf, 2022)

En savoir plus sur l’auteur : Sami Biasoni

Actualités

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun

"Nous avons tous le devoir de nous engager pour le bien commun"(interview de Jean-Luc Allavena dans Le Figaro, 40ème anniversaire d’Aspen)Dans le cadre du 40ème anniversaire, qui a réuni plus de 600 personnes à l’Institut de France, le Président d’Aspen France,...

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner Europe-Afrique autour de Jean-Marie-BOCKEL

Petit-déjeuner autour de Jean-Marie Bockel Ancien Maire de Mulhouse À l’occasion d’un petit-déjeuner Europe-Afrique, Jean-Marie Bockel, Envoyé personnel du Président de la République, a partagé avec les membres et les invités de l’Institut ses orientations vis-à-vis...

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Retour sur la 5ème édition du Forum Italie-France (à Rome)

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even...